Ceci n’est pas une pipe


Cette semaine a été celle de la guérison !

Depuis la plage d’Étretat

Cette semaine…

Source


Cette semaine…

Source

Mangas
  1. Après la pluie 2, Jun Mayuzuki ❦❦❦❦❦
  2. Dorohedoro 21, Q-Hayashida ❦❦❦❦
  3. Jojo’s Bizarre Adventure 5, Hirohiko Araki ❦❦❦❦
  4. To Your Eternity 2, Yoshitoki Oima ❦❦
  5. My Lesbian Experience With Loneliness, Kabi Nagata ❦❦❦❦
  6. Descending Stories 1, Haruko Kumota ❦❦❦❦

Comics
  1. Reeindeer Boy, Cassandra Jean ❦❦❦❦

BD
  1. La fabrique des corps, Héloïse Chochois ❦❦❦

Romans
  1. Journal d’un chat assassin, Anne Fine ❦❦❦❦❦
  2. La horde du contrevent, Alain Damasio ❦❦❦❦
  3. Le dit d’Aka, Ursula Le Guin ❦❦❦

Revues
  1. Frustration ❦❦❦❦❦
  2. Respire ❦❦
(je sais, c’est étrange de noter des revues – et de noter des livres tout court, avec des cœurs qui plus est)
Source : Cowpea

Le bilan habituel, assez riche ce mois-ci !
Source

Cette semaine tranquille…
Source
Cette semaine…


Source

Des nouvelles de mes résolutions pour 2017, trois mois après le premier bilan.


1. Arriver en avance à tous mes rendez-vous 
Je crois que c’est acquis : je suis redevenue une personne ponctuelle (si celles et ceux qui me fréquentent ne sont pas d’accord, qu’ils et elles se manifestent ;)). En tout cas, j’ai bien pris garde à sortir très en avance pour arriver à peu près à l’heure, pour tous mes rendez-vous « importants » ou non. Le RER ne s’améliore pas d’année en année, ce n’est pas un scoop, mais mon entourage n’a pas à le subir par mes retards… Une bonne habitude de reprise, même si ce n’était pas la plus difficile !

2. Être moins passive
J’ai l’impression d’avoir plus progressé sur ce point qu’en mars. Je m’admets plus systématiquement ce qui me fait peur, m’inquiète et me pose problème, si bien que je trouve plus souvent des solutions toutes simples qui me pendent au nez. Ça m’arrive notamment au travail, où, en m’avouant plus vite mes faiblesses, je ne me coince pas stupidement et mieux, je prends aussi plus conscience de mes forces. Dans ma vie privée, j’essaie aussi d’être plus systématique dans mes prises de décision et dans la résolution des conflits (internes ou externes). Globalement, je sens donc du mieux, même si le syndrome de l’imposteur refait parfois surface ou si je manque encore d’assurance dans certaines situations. Et surtout, je me sens plus honnête, plus en accord avec moi-même.

3. M’améliorer mentalement et faire plus souvent appel à ma mémoire
Je continue de travailler ma mémoire, même si mes insomnies en début de mois m’ont fait prendre conscience du fait que ma « bonne mémoire d’avant » était le fruit de beaucoup de ressassement et de nuits blanches ! Je ne vais donc pas me plaindre de dormir comme un bébé sauf quand il fait trop chaud. Et comme les choses sont bien faites et que le cerveau est un muscle, j’arrive quand même à le dresser sans qu’il rechigne trop. Du coup, sans être capable de retenir des phrases entières rien qu’en les lisant – comme c’était le cas quand j’étais ado, au point que c’en était fatigant – j’apprends à me faire confiance pour les chiffres et adresses que j’ai mémorisés, à ne pas brandir le téléphone au moindre doute, à essayer de retracer une chronologie logique dans ma tête quand on m’interroge sur des événements passés.

4. Passer plus de temps avec mes parents et de manière plus spontanée
Dès les premiers signes de la Détente entre mes parents, j’ai été encore plus présente pour eux et le voyage en Chine est de nouveau d’actualité. Bon, après plusieurs semaines de construction d’un itinéraire, ils sont partis en croisière et en voyage dans les Antilles, donc il va falloir vite remettre le sujet sur le tapis avant la prochaine Grande Dispute, mais sinon, tout baigne. Je me suis encore plus rapprochée d’eux, sans atteindre les situations malsaines qu’on a pu avoir par le passé, et à l’inverse, je me suis éloignée de ma famille « élargie ». Qui me tape un peu sur les nerfs, me déçoit, ne se rappelle même pas mon anniversaire… Le sujet de la famille me reviendra forcément dans la figure un jour ou un autre, mais en attendant, je n’ai absolument pas envie de m’appesantir dessus. Priorité à mes parents.

5. Épargner
Chaque trimestre, le même cirque : je gagne bien ma vie, j’épargne pas mal, puis je fais de gros chèques bien douloureux. Pour diverses choses mais aussi et surtout pour l’Urssaf et le RSI. Je ne me plains pas car ce sont mes obligations fiscales, mais ouille quand même pour ma double peine régularisation + recalcul des cotisations. Cela dit, je suis quand même contente car une fois ces sommes monstrueuses réglées (fin novembre), j’attaquerai ma 3e année en professionnelle libérale (et 4e d’indépendante), mes cotisations reflèteront plus fidèlement mes revenus et je serai vraiment parée. J’ai hâte.

6. Rationaliser mes dépenses
Étrangement, je ne me suis pas torturé l’esprit sur mes dépenses. Ou plutôt, comme d’habitude, je n’ai pas trop regardé à la dépense quand il s’agissait de livres et de bouffe (dans la limite du raisonnable, sachant que je vais beaucoup moins au restaurant qu’avant), et je n’ai pas le souvenir d’avoir fait beaucoup d’achats superflus, regrettables ou compulsifs. Et je m’en réjouis bien évidemment.
Source
Incroyable, mais vrai : je vais parler d’un restaurant français situé dans le XIIIe arrondissement de Paris. Incroyable car, aussi stupide que ce soit, quand je veux manger de la cuisine française, je ne pense pas spontanément à ce coin de Paris, qui fourmille de restaurants asiatiques auxquels je suis d’autant plus attachée que j’ai déménagé en proche banlieue. Par exemple, le restaurant La Lune, qui faisait de formidables soupes de pâtes de riz aux fines tranches de bœuf tout juste cuites et qui avait le mérite d’ouvrir dès 5 heures du matin, ce qui me faisait l’associer aux départs de vacances en Asie.
Mais je m’égare… car La Lune a laissé place à un restaurant d’inspiration française, L’Hommage, qui est, me semble-t-il, tenu par la jeune génération de la même famille. La boucle étant bouclée, il ne m’en pas fallu plus pour y traîner mes parents la veille de mon anniversaire et découvrir ce qui se cache derrière cette belle déco contemporaine coincée entre salon de coiffure, rôtisserie, buffet à volonté et supermarché « exotique »…


Source
Cette semaine…

Source

Cette semaine bien remplie…

Source

En juin




Cette semaine…

Source

Changement de formule : je renonce à détailler mes lectures mois par mois, car ça me prend un temps fou et surtout, j’ai l’impression de me répéter en permanence. Je tâcherai plutôt de parler plus en détail de certains livres qui m’ont particulièrement marquée, mais finis les couvertures et les résumés, bonjour la notation de 0 à 5. Comme d’habitude, le billet se poursuit dans les commentaires, si vous voulez parler de l’un ou l’autre livre ;)


Mangas
  1.     Tokyo Kaidô 2, Minetarô Mochizuki ❦❦❦❦
  2.     Tokyo Alien Bros 1, Keigo Shinzô ❦❦❦❦
  3.     Billy Bat 20, Naoki Urasawa (dernier volume) ❦❦❦❦
  4.     Short Love Stories, Io Sakisaka 1 ❦❦❦
  5.     To Your Eternity 1, Yoshitoki Oima  ❦❦❦
  6.     Dragon Seekers 3, Hideyuki Yonehara  ❦❦❦
  7.     Jojolion 4, Hirohiko Araki  ❦❦❦❦❦
  8.     Gloutons et Dragons, Ryôko Kui ❦❦❦❦

Comics
  1.     Walking Dead 27, Kirkman/Moore – abandon du volume et de la série au bout de 20 pages
  2.     Angel & Faith 3, 4 et 5, Gage/divers (dernier volume) ❦❦❦❦❦
  3.     Willow: Wonderland, Gage/Parker/Ching  ❦❦❦❦
  4.     The Autumnlands 2, Busiek/Dewey  ❦❦
  5.     Miss Marvel 2, 3, 4 et 5, Wilson/divers ❦❦❦❦

BD européennes
  1.     Pause, FabCaro ❦❦❦❦
  2.     Le Château des étoiles 3, Alex Alice ❦❦❦❦
  3.     J’aime le nâtto, Julie Blanchin ❦❦❦❦
  4.     À boire et à manger, Guillaume Long et Sonia Ezgulian  ❦❦❦❦
  5.     Les sentiments du Prince Charles, Liv Strömquist  ❦❦❦❦

Romans
  1.     La cité des illusions, Ursula K. Le Guin ❦❦❦❦
  2.     Planète d’exil, Ursula K. Le Guin ❦❦❦
  3.     L’effet churten, Ursula K. Le Guin ❦❦❦❦❦
Source

Cette semaine a été un hymne à la paresse…

Lundi : après un énième essai, me résoudre à retourner ma robe Zara | traiter à toute vitesse les e-mails qui arrivent en pagaille | sortir de sous le tapis les 4 000 mots que j’avais planqués | recevoir mes nouvelles sandales | ainsi qu’un petit colis de yaoï | ne pas avoir prévu 38 heures de train entre deux villes chinoises | et trouver une solution aérienne | rencontrer le succès sur Instagram avec mes aubergines effilochées à la chinoise | être un peu déçue de mon rendez-vous chez le pneumologue, qui ne fait pas avancer les choses

Allez, on va dire que le monde est prêt
pour mes pieds non pédicurés…
Argh, le meilleur du lot, Goodbye Lilac,
a été coupé de l’image à cause de mes gros doigts
Mardi : envoyer ma petite rédaction en japonais avec le sentiment du devoir accompli | en avoir pour près de 130 € de croquettes, litière et phéromones | être un peu plus productive que la veille | mais mourir en faisant le planning de la semaine prochaine | ne même pas avoir assez de concentration pour enchaîner les sitcoms | songer à passer la nuit sur le balcon

Chaaaaaud T_T
Mercredi : rentrer de chez la vétérinaire avec les deux chats vaccinés et mes bras courbaturés | me diriger vers le Carrousel du Louvre pour y retrouver Malena | réussir à tourner en rond autour de la Place, incapable de me repérer et perdant patience sous la chaleur | me réfugier chez Mariage Frères et écouter avec attention un serveur proposer un « faïnancher wize matcha » à un touriste | passer un court, mais super moment avec Malena | rentrer assister à l’AG des copropriétaires | encore plus mouvementée que d’habitude mais les choses bougent ! | et finir sur des sushis, évidemment

Melting Frost : sorbet matcha/mandarine, sorbet « Opéra Blue »,
glace au thé « Paris-Marais », caramel à la fleur de sel et macaron glacé
Jeudi : réussir à dormir en mettant les deux ventilateurs dans la chambre et deux boules quiès dans mes oreilles pour en atténuer le bruit | me demander qui peut aimer l’été, entre la chaleur, l’apathie subséquente, les moustiques, la pollution, les travaux de voirie et les allergies | en avoir les sens perturbés et regarder amoureusement mes chaussures en les prenant pour Otak | surveiller maladivement l’évolution météorologique | bénir l’arrivée du vent pendant le cours de japonais | passer la soirée au fond du transat, sur le balcon, à manger, lire et jouer à Mario Kart avec monsieur

Vendredi : attendre beaucoup du Messie des stores | sécher la piscine

Samedi : sécher la piscine (bis) | faire un repas de travail dans un lieu branchouille mais sympa, The Hood | faire un petit tour au Festiv’ Nation | nous faire dédicacer Banana Girl par Kei Lam et Tristan & Yseult par Singeon | rentrer avec une BD imprévue et une affiche magnifique | reporter la visite chez mes parents | tomber sur l’événement d’art urbain de la ville et être ravie de voir enfin de l’activité | dîner d’un mafé passable | regarder Gorilles dans la brume avec Sigourney Weaver

Reproduction d’une planche
du Château des étoiles, d’Alex Alice
Dédicace de Kei Lam
Affiche Tristan & Yseult,
une très belle BD
 



 


 

L’appel de la montagne…
Dimanche : suite à un coucher tardif, sécher l’exposition du jour | sécher la piscine (ter) | réviser mon examen de japonais sur le balcon | et cuisiner des poireaux à la vinaigrette pour la première fois


Bonus :



Sur ce, je vous souhaite une belle semaine
et me souhaite plus d’activité physique xD


Cette semaine…

Source

Dernièrement, Jackie Brown a parlé des anglicismes qui ont envahi notre langue frrrrrançaise. Il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour me mettre à compiler les expressions qui m’énervent le plus et qui ont, semble-t-il, vu le jour assez récemment.
Attention, je tape sur tout et n’importe quoi, anglicismes ou non.

Source

Mokonuts, c’était mon arlésienne. La première fois que j’ai voulu y passer pour le goûter, c’était des vacances scolaires, donc fermé. La deuxième fois, c’était un mardi et rien n’était indiqué, ni sur la page Facebook ni sur le compte Instagram, si bien que je me suis mis en tête que c’était fermé le mardi. La troisième fois, rebelote, et on s’est installés par dépit dans la crêperie d’en face (pas mauvaise !) tout en observant avec panique le store se lever et redescendre. La quatrième fois, il n’y en a pas eu, puisque j’ai carrément inscrit ça en objectif du mois et passé un coup de fil pour réserver en bonne et due forme. Un mardi car j’ai le goût du risque. Et j’ai bien fait car je n’ai qu’une hâte maintenant : y retourner le plus souvent possible.
C’est parti pour les photos…

Source

Cette semaine…

Source

Ma dernière lecture, Banana Girl de l’auteure Kei Lam, que je dois notamment à Armalite, m’a inspiré tout un tas de réflexions et surtout, a achevé de relier ce qui me trotte dans la tête ces derniers mois. Comme ça fait un certain temps que je n’ai pas publié de billet introspectif, c’est l’occasion d’essayer de mettre en forme mes pensées éparpillées.

Source

Cette semaine, je n’ai pris que des photos de nourriture…


Source

En mai…

1. Limiter mes dépenses à un plafond à ma discrétion
Bon, cette fois, j’ai dépassé mon budget de 1/6 en faisant un peu trop de dépenses superflues : thés, BEAUCOUP de livres, des sushis à deux reprises, quelques fringues, trop de fromages… Mais à côté, je note aussi de belles dépenses : le crowdfunding pour le magazine Koï ou notre participation à la Chinese Food Week, par exemple… Enfin, bref, j’aurais quand même pu faire mieux !
Objectif atteint à 50 %

2. Commencer à travailler sur la nouvelle version de mon site professionnel
J’ai noté des améliorations et réorganisations possibles tout au fil du mois, si bien qu’il ne me reste plus qu’à réécrire les textes.
Objectif atteint à 100 %

3. Demander un devis pour faire poser des filtres UV sur les baies vitrées
J’ai appris qu’il s’agit techniquement de « films anti-chaleur », à poser soi-même. Ça sent déjà la galère quand on sait que c’est difficile de faire bien et propre avec le film d’un smartphone =/ Toujours est-il que j’attends de recevoir les trois échantillons commandés pour faire un petit essai avant d’investir des sommes folles dans cette solution pour ne pas mourir de chaud cet été.
Objectif atteint à 100 %

4. Déclarer mes revenus (et la TVA, et la DSI, etc., etc.)
Ma grosse crainte du mois, mais tout est en ordre \o/ J’ai un petit crédit auprès du service des impôts, j’ai mon C.A. et mon bénéfice, mon revenu est déclaré. Tout. va. bien.
Objectif atteint à 100 %

5. Apprendre à utiliser une Autolib
Repoussé encore et encore.… Je ne sais même pas où/comment aller retirer mon badge ni comment utiliser ma carte Navigo pour louer une Autolib. Il faudrait que je trouve une occasion de m’exercer à la conduite avec mon père le mois prochain mais il n’y en a pas vraiment : si je vais chez mes parents en Autolib et qu’ils me raccompagnent ensuite, ils ne pourront plus rentrer chez eux xD
Objectif atteint à 0 %, reporté au mois suivant

6. Ranger la buanderie et démonter l’ancien bureau
Fait ! Tout est rangé, nickel, à ne pas toucher/souiller/déranger ! On revit dans la buanderie – car c’est aussi là que se trouvent beaucoup de nos comics, mes affaires de piscine, la machine à laver et le sèche-linge, par exemple. Quant au bureau, il attend à la cave le passage d’un copain intéressé par sa reprise. Voilà, vous savez tout des aspects les plus intéressants de ma vie.
Objectif atteint à 100 %

7. Changer de fauteuil
Plus exactement, il s’agit de mon siège de bureau. Et il est changé ! Le dossier est incroyablement confortable, l’assise est un peu moins rembourrée donc plus dure mais correcte, par contre, l’absence d’accoudoirs m’a un peu gênée. Il est toujours possible d’en rajouter car Ikea a pensé à tout, mais cela voudrait dire que je ne pourrais pas faire rentrer le siège sous le bureau (très bas) à la fin de la journée ou même, être collée contre le bureau comme j’aime. Je pense donc continuer sans accoudoirs sauf si des douleurs anormales font leur apparition.

Objectif atteint à 100 %

8. Regarder des DVD (Captain Fantastic, Moi, Daniel Blake, Gorilles dans la brume et Le loup de Wall Street)
Damned, je ne me rappelais pas avoir listé tout ce que j’avais à regarder et me suis « contentée » des deux premiers. Qui sont formidables tous les deux. J’ai beaucoup aimé le traitement du survivalisme dans Captain Fantastic et Moi, Daniel Blake, qui montre l’absurdité et la cruauté du système social britannique, m’a fendu le cœur.
Objectif atteint à 50 %

9. Reprendre mon programme de lecture et ne pas acheter de livres ou de nouvelle série de BD
Programme de lecture tenu haut la main, par contre, en plus de mes séries en cours et des achats prévus, j’ai quand même fait trois écarts : J’aime le nâtto de Julie Blanchin-Fujita, Les sentiments du Prince Charles de Liv Stromquist (on peut considérer que c’est dans la même série que L’origine du monde ou pas ??) et des mangas en chinois commandés par une amie sur un site taïwanais (ce que je ne regrette pas). Le pire, c’est que malgré la quantité fabuleuse de bouquins acquis ce mois-ci, je suis presque à jour !
Objectif atteint à 50 %

10. Ne pas acheter de thés
Gros, gros fail ! J’ai craqué pour deux Thé Boxes : Merveilles et Japon Mizu, qui sont toutes les deux très chouettes. J’avais prévu une chronique mais les boîtes sont arrivées dans un état si désastreux que j’en ai été découragée. J’ai reçu en compensation plein de sachets de thé et globalement, tout était d’un très bon niveau ! Par contre, mon objectif, je suis passée à côté.
Objectif atteint à 0 %

11. Essayer de préparer un chawanmushi
Essayer est bien le mot. Je me suis servie d’une préparation toute faite – d’un intérêt limité car au vu de tous les ingrédients nécessaires en sus, je dirais que c’est juste un assaisonnement – et si le goût était là, un rien chimique, la texture était ratée. Au lieu d’un flan tout lisse, j’ai eu un bloc criblé de trous, que j’impute à la farine pas assez tamisée. Et en plus, j’avais prévu des noix de ginkgo pour aller avec, sauf que le temps que je me motive à faire mon chawanmushi, elles avaient moisi. La prochaine fois, je prépare tout moi-même et mieux !
Objectif atteint à 100 %

12. Mettre enfin les pieds dans cette fromagerie à côté de la gare
Pieds mis, mais peut-être pas à remettre. On s’est réjouis de savourer le cantal et le chèvre qu’on a pris, sauf que le premier était quelconque (limite moins bien que le supermarché, si ce n’est le petit goût en arrière-arrière-arrière note) et le second complètement fade et sans intérêt. À ce prix-là, c’était bien la peine…
Objectif atteint à 100 %

13. Acheter du charbon filtrant pour mes carafes d’eau et, éventuellement, un kit de kintsugi pour réparer la vaisselle avec de l’or
Le charbon, c’est fait, mais sur ce site. Je constate que l’eau filtrée a un goût légèrement différent mais sent encore un peu trop « le robinet » pour moi, mais pour le thé, c’est très bien. Et contrairement aux filtres Brita, c’est plus écologique et plus pratique : pas besoin de remplir la carafe petit à petit. Quant au kintsugi, je renonce à l’idée car je n’ai pas de vaisselle suffisamment précieuse pour justifier que je la colmate à l’or :D
Objectif atteint à 100 % 


Bonus
  • J’ai accepté qu’on photographie ma bouille et l’expose sur les réseaux sociaux et plus tard, dans des lieux publics. Un énorme pas en avant pour quelqu’un qui se regarde à peine dans le miroir !
  • Malgré ma réticence à toucher à mon compte bancaire professionnel, j’ai fait basculer mon abonnement aux Jours en dépense professionnelle (oui c’est bête, non ce n’est pas compliqué).
  • Après avoir enfin compris que l’adresse parisienne de la fromagerie vegan Jay & Joy est sûrement un atelier, j’ai réussi à mettre la main sur un « jeta » (joy feta, ou quelque chose de cet acabit, mais il faudrait vraiment qu’on arrête de créer des mots barbares pour rien), au lait d’amande, chez Naturalia. Verdict plus tard dans une salade !

Pour juin
  1. Limiter mes dépenses à un plafond à ma discrétion + éventuel rab pour les films anti-chaleur
  2. Finaliser les textes de mon site
  3. Le cas échéant, acheter et poser des films anti-chaleur sur les baies vitrées
  4. Aller déjeuner au restaurant Mokonuts
  5. Goûter aux pâtisseries de VG Pâtisserie
  6. Rassembler des informations en vue du voyage avec mes parents à Dunhuang, en Chine
  7. Me renseigner sur le fonctionnement du FIF-PL
  8. Et décider des cours que je suivrai à la rentrée (le japonais bien sûr, l’anglais oral serait nécessaire et la calligraphie/le dessin me tentent bien – mais ce serait illusoire de vouloir faire tout ça en même temps)
  9. Acheter et accrocher des cadres dans la chambre
  10. Faire rouler une Autolib
  11. Prendre RDV avec l’ophtalmologiste
Source : Chabe Escalante
Cette semaine…

Lundi : obtenir de ma comptable mon C.A. et mon bénéfice | et pouvoir déclarer mes revenus | en réservant un massage par téléphone, entendre mon interlocuteur me demander si j’attendais un « heureux événement » | déjeuner bon et assez léger | passer un après-midi productif chez Kodama qui a le bon goût d’être ouvert le lundi | rentrer de chez mes parents avec des plans de voyage pleins la tête et ma vieille PS2 dans les mains

Chez Banoi
Chez Banoi
 
Mardi : recevoir des compliments sur des traductions | prendre un malin plaisir à lire les commentaires rageurs sur ma piscine | après 3 jours sans eau chaude, prendre un chouette bain aux camélias grâce à Malena



Mercredi : sachant que je n’aime pas traduire les CV et que mes connaissances juridiques sont nulles, quelle était la probabilité qu’un CV d’avocat de six pages se glisse dans mes fichiers à traduire ? | aller chasser le stress subséquent et la morosité latente à la piscine

Otak, au bord du gouffre

Jeudi : prendre le premier repas sur le balcon de l’année | avec monsieur, parler d’une longue promenade en bords de Marne avant de nous rendre à l’évidence : ce qu’on veut avant tout, c’est glandouiller au lit

Vendredi : laisser sans sourciller un mot allemand au milieu de ma traduction | finir par le repérer au bout de la énième relecture | recevoir déjà le paiement d’un client | passer à la chouette librairie Millepages | nous offrir des sushis, et même, un peu trop de sushis | et terminer dare-dare la merveilleuse saison 2 de Master of None, qui fait une entrée remarquée dans mon top 10 des séries télévisées

Samedi : faire l’accueil pour une réunion de travail que j’espère productive | récupérer des mangas en chinois que j’ai hâte de lire | me faire offrir un bel éventail de Kyôtô | mais en attendant, engloutir tous les volumes de Miss Marvel achetés la semaine dernière


Iromen de Yumi Tamura (Basara, 7 Seeds)
et Yume no shizuku, kin no torikago de Chie Shinohara (Anatolia Story, inédit en France)

Dimanche : puisque je n’ai pas gagné le chouette concours de L’Osmanthe, aller tester la VG Pâtisserie et ses créations végétaliennes chez L’Osmanthe quand même car VG ferme tôt | ramener un chouette gâteau chez mes parents pour la Fête des Mères | rentrer me préparer à ma semaine de congés-travail (si si, programme chargé) | et terminer la saison 2 de The Expanse

Fraise, rhubarbe, pistache et nougatine
ont un peu souffert de la chaleur ^^"
Sur ce, je vous souhaite
une semaine pas-trop-chaude !
Source

Cette semaine…

Source

Fin avril, La Petite Banane a parlé du projet Ab Origine Fidelis du photographe Olivier Vinot. À travers 1 000 portraits de personnes asiatiques ou d’origine asiatique, ce dernier souhaite montrer la diversité des visages d’Asie de l’est et du sud-est. En découvrant ce projet, je suis enchantée et me dis qu’il faut absolument que je le suive. Puis, une idée saugrenue traverse mon esprit : et si, pour une fois, je participais au lieu de simplement regarder ? Après tout, j’ai un visage asiatique du sud-est à ma disposition (oui, le mien, bien sûr). Alors, après avoir mis en sourdine mon instinct conservateur face à toute exposition de ma trombine, je décide d’être un peu moins voyeuriste passive et de m’inscrire au projet.
Source inconnue

Cette semaine…