Source

Aujourd’hui, j’aurais voulu publier mon avis sur mes lectures de juillet à septembre, mais devant l’ampleur titanesque de la tâche, j’ai lâchement abandonné : 40 lectures, autant de couvertures (si ce n’est plus) et de petites notes, ça prend du temps.
Alors je préfère vous faire une petite liste de cœurs, repérée chez titite, qui l’a repérée chez Fedora.


Source


En septembre
 
1. Décider définitivement de mon implication ou non dans ce fameux projet de traduction littéraire

Pour être honnête, ayant oublié de me noter cet objectif dans mon téléphone, je l’ai même presque oublié. Ce qui en dit long sur mon désir d’implication… Les choses ne sont pas figées a priori, je devrais avoir le temps de retourner ma veste, mais la motivation n’est pas à son comble. Et oui, je suis cryptique.
Objectif atteint, j’imagine

2. Tester une salle de sport (et si possible, ne pas en partir en courant) (ni en marchant)

Incroyable, mais vrai : je me suis inscrite à un centre sportif avec piscine (à débordement, donc) et quelques machines. Reste maintenant à rentabiliser mon abonnement.
Objectif atteint à 100 %

3. Réserver l’hôtel pour mon mini-séjour à Besançon
Fait, un petit Ibis sans prétention. Le bel hôtel de charme sera pour un prochain voyage.
Objectif atteint à 100 %

4. Visiter le Jardin d’agronomie tropicale de Nogent
Fait avec beaucoup de plaisir, par un samedi avant la rentrée où il était quasi-désert. Par contre, je ne retrouve plus les photos, que j’ai peut-être supprimées par erreur.
Objectif atteint à 100 %

5. Faire ma comptabilité
L’Arlésienne. Le fait que la deadline est début 2017 ne me motive sans doute pas, mais il faudrait tout de même que je ne prenne pas de retard.
Objectif atteint à 0 %, reporté

6. Réviser mes cours de japonais
Ce sera plutôt début octobre, juste avant de passer l’examen, histoire de ne pas avoir le temps d’oublier.
Objectif reporté

7. Faire une demande de permis international
J’ai appris que mon permis était valable dans l’UE et certains autres pays, mais je me suis quand même motivée à déposer une demande.
Objectif atteint à 100 %

8. Commander des Gambettes Boxes
Et hop, un abonnement de 3 mois, commandé un peu trop tôt, puisque quelques jours après, je recevais un code promo pour recevoir chaque mois 3 collants au lieu de 2, snif.
Objectif atteint à 100 %

9. M’inscrire à des cours de dégustation du thé
C’est parti pour un cycle de cinq cours de base à l’École du thé. Je m’inscrirai à des cours plus avancés d’ici novembre, une fois que j’aurai assimilé les enseignements.
Objectif atteint à 100 %

10. Voir avec les voisins pour louer une place de parking
Vu, je sais quelle sera ma place et quel est le montant du loyer. Ne reste plus qu’à attendre que la voiture me soit remise.
Objectif atteint à 100 %

11. Trouver le temps d’aller à Ikea
Pas eu envie, c’est reporté à la semaine prochaine.
Objectif atteint à 0 %, reporté


En octobre
  1. Vérifier que je suis bien affiliée au RSI
  2. Faire (enfin) ma comptabilité
  3. Prendre une petite semaine off pour lire
  4. Lister au fur et à mesure le type de documents que je traduis et leur domaine, pour mes statistiques
  5. Tester la fish pedicure (voire manucure !)
  6. Respecter les lots de lecture que je me suis imposés
  7. Réviser mes cours de japonais
  8. Liquider – d’une manière ou d’une autre – mes herbes aromatiques à tisanes
  9. Changer de formule de mutuelle
  10. Résilier un service inutile associé à ma carte bancaire
  11. Acheter le coffret de la série Torchwood
  12. Faire faire un double des clés
Source
Cette semaine…
Source

Cette semaine…
Lundi : m’endormir et me lever malade / voir Otak se mettre au diapason et grincer des dents / ne plus passer un jour sans entendre ou voir une pub pour le film Victoria et réussir à le trouver presque intéressant / recevoir la confirmation – sans excuse – que mon chèque à l’Urssaf a été égaré / en renvoyer un nouveau en demandant expressément de ne pas encaisser le chèque égaré s’il est retrouvé (en vain ?) / après l’envoi d’un chèque, la ram demande exige une déclaration sociale qui n’a pas lieu d’être / voir l’activité reprendre et mon « carnet de commandes » se remplir joyeusement / annuler mon cours de natation / me renseigner auprès de ma voisine locatrice de places de parking et apprendre qu’un de mes voisins était chauffeur de taxi : sympathie + 50 / gagner au concours Pierre Hermé de Sarousse ! / changer les cartes au-dessus de mon bureau / commencer avec plaisir la série documentaire culinaire The Mind of A Chef



Mardi : me lever tard pour ne pas tomber de fatigue trop vite / recevoir une convocation de la Mairie de Paris pour passer un test de japonais, joie et hystérie / essayer de suivre Otak dans son quart d’heure de folie, qui dure finalement trois heures / frissons et maux de gorge : ne plus me départir de mon écharpe / pendant la nuit, craquer et appeler SOS Médecins / diagnostic : angine blanche, normal que la fièvre ne passait pas avec le Doliprane / avoir en réserve les antibiotiques prescrits et aller tout de suite mieux / profiter du regain d’énergie passager pour jeter tous les médicaments périmés, à 3 heures du matin



Mercredi : devoir reporter la soirée avec la tante de monsieur / apprendre que j’irai seule à un mariage à l’étranger / épuiser une partie de mon énergie dans une frénésie de rangement / évaluer mon rétablissement en fonction du nombre de sites culinaires que je visite / sans oublier Alain Passard qui a repris ses publications Instagram / refuser la première demande de traduction d’un nouveau client / discuter avec un prospect (pourquoi tout tombe quand je suis dans le coaltar ?) / être contente d’avoir la force de sortir faire des courses / manger des figues fraîches pour la première fois

Jeudi : retrouver la forme / oublier de commander des sushis pour le midi / heureusement, monsieur ne manque pas de me le rappeler / trouver finalement des perspectives intéressantes pour le mariage où je serai seule / avoir hâte d’être au prochain afterwork thé / ne trouver personne qui n’aime pas-du-tout Mr Robot à part monsieur et moi / esquiver une personne avec qui j’ai peu d’affinités / enchaîner 12 heures de travail pour résorber le retard pris

Vendredi : me lever tard encore et culpabiliser / emmener Otak chez la vétérinaire pour son grincement-claquement de dents / dans la salle d’attente, un homme à l’air très doux et à la cage vide qui éclatera en sanglots une fois dans la salle de consultation / un shiba inu et des siamois à adopter, chiche / pour Otak qui grogne et feule pour la première fois en présence de la véto, c’est une piqûre d’antibiotiques et quelques comprimés mais ses grincements sont essentiellement psychologiques et ont coïncidé avec ma maladie / faire une rechute de mon côté et ne pas réussir à travailler / cuisiner des aubergines avec les figues restantes (recette de Margot Zhang) / dormir une petite partie de la nuit avec Scorpy étendue sur moi

 


Samedi : me faire virer de la salle de bain par monsieur après pourtant un assiégement fort long / rater mon train après m’être coincé les doigts dans le tourniquet / me rendre compte que j’ai oublié d’emporter de la lecture, groumpf / recevoir une Gambettes Box annoncée en grande pompe qui ne me plaît que très moyennement / assister à une matinée de réflexion sur l’exercice de la traduction / déjeuner avec mes parents / mettre fin à leur enthousiasme pour l’opération Tous au restaurant en leur apprenant qu’il n’y aurait pas de bus gastronomique cette année / aller faire des courses ensemble à Tang Frères (cette foule qui te bouscule sans vergogne, les samedis) / acheter une poubelle pour remplacer l’ancienne qui nous sortait par les trous des yeux et a fini par tirer sa révérence / envoyer mon père et monsieur laver la litière au Karcher et respirer de nouveau / recevoir de jolis cadeaux de la part de monsieur / faire des courses pour demain / craquer sur des infusions English Tea Shop en promo / enchaîner avec un gros ménage, du carrelage de la salle de bains aux vitres / écouter avec plaisir l’émission D’ici et d’ailleurs avec La petite banane tout en rangeant ma garde-robe fort éparpillée / passer une soirée tellement sympathique que j’oublie que je devrai travailler demain matin

Longs et intéressants moments de réflexion en perspective

Merci…
… monsieur !

Dimanche : être rappelée à la réalité par le réveil / travailler trop lentement et me traîner toujours un retard / séquence nostalgie avec un groupe de mon adolescence, Colour of Fire / me rendre compte que je n’ai pas encore d’agenda pour 2017 ! / recevoir des amis l’après-midi / cocktail explosif de chiens, chats et enfant / ne toujours pas trouver le temps de parler de mes lectures depuis… juillet / tabler sur un bilan trimestriel, à ce rythme / reprendre des forces avec Scorpy



Sur ce,
bonne semaine à vous !


Hotel Singapura, j’en ai repéré l’affiche en voiture et, sans trop me renseigner, je me suis casé une séance cinéma avant qu’il ne disparaisse des écrans. Une intrigue qui se passe dans un hôtel, à Singapour, avec des acteurs peu connus en Occident : je me doutais que ce ne serait pas le dernier blockbuster. Profitant d’une accalmie dans mes commandes, je me suis rendue dans la salle la plus proche de chez moi, dont la caissière m’a en plus demandé si je bénéficiais du tarif étudiants, me faisant répondre par des couinements de joie.
Une fois installée, je commençais à me faire à l’idée d’avoir la salle tout entière pour moi lorsque sont arrivés d’abord un homme, puis deux autres couples. Six : ça faisait presque beaucoup !

Goutte de thé

Il y a deux semaines, Sarah de My Cup of Tea a invité des membres de la Team Tea Addicts à goûter les thés de la jeune marque Goutte de thé. Comme celle-ci n’a pas (encore) de boutique, nous avons élu domicile, le temps d’un soir, chez TeaThéTcha, le salon de thé de Patrick Loustalot-Barbé et mon salon préféré à Paris. Et forcément, quand on marie des thés chinois de qualité et un cadre chaleureux animé par un hôte avisé et prévenant, cela donne une soirée d’exception – que je vous raconte avec plaisir.

Source

Cette semaine…

Source

La semaine dernière…

Source


Fin d’une semaine bien remplie !

Source
Suite et fin de nos trois jours à Copenhague.


Enfin, je trouve le temps de vous raconter notre séjour de trois jours à Copenhague !
C’est parti !
Source
Lille en photos et en anecdotes




Vendredi 12 août
Source
Jeudi 11 août
Source
Mercredi 10 août