Source

Ouf, malgré le travail, j’ai pu souffler un peu et avancer un peu dans mes projets personnels.

1. Acheter les billets pour le Japon
Pas encore faits car les congés de monsieur viennent tout juste d’être validés alors que je me suis déjà validé les miens il y a belle lurette. En tout cas, c’est une question de jours !
Objectif atteint à 0 %

2. Préparer le prochain swap
Fait... par Kleo, moi, j’ai juste suivi. C’est ici si vous voulez un joli Retour de vacances !
Objectif atteint à 100 %

3. Me débarrasser des vêtements triés (et essayer de faire quelque chose de mes sacs)
Les vêtements et certains sacs ont atterri dans une caisse Croix Rouge. J’ai d’autres sacs un peu plus récents ou chers que j’aimerais bien pouvoir vendre, même à 10 €, mais je ne sais pas où.
Objectif atteint à 90 %

4. Faire baisser le stock de thés
J’ai terminé au moins 10 échantillons de thé soit au moins l’équivalent d’une boîte de thé neuve !
Objectif explosé !

5. Continuer d’aller à la piscine
Je continue toujours mes cours hebdomadaires, qui m’aident beaucoup.
Objectif atteint à 100 %

6. Me mettre au... geocaching
On remet toujours ça au dimanche suivant alors que ce n’est pas l’envie qui nous manque, juste l’énergie et puis c’est un peu impressionnant quand même.
Objectif atteint à 0 %

7. Mettre en place la version anglaise de mon site pro (et relancer quelques vieux clients au passage)
Fait et j’en suis ravie !
Objectif atteint à 100 %

8. M’investir plus dans un projet pro/perso/passion
Fait, je ne pourrai pas en parler immédiatement mais ça avance.
Objectif atteint à 100 %
Source



Ah, l’été, ses trajets interminables en voiture, ses aéroports et ses gares bondés, ses plages brûlantes et grouillantes de monde, ses villes envahies de touristes… Stop ! Pour rester de bonne humeur, Kleo et moi vous proposons un nouveau swap sur le thème des souvenirs de vacances.


Vous partez comme tous les ans trois semaines au fond de la campagne profonde chez mémé ? Rapportez-nous sa recette de confiture de fraises, et une vieille carte postale dentelée de la mairie-école. Vous êtes bloqué chez vous parce que vous n’avez pas d’argent/de jours de congés ? Envoyez-nous une photo d’expo et votre carnet de bonnes adresses. Vous avez la chance de partir à plein d’endroits différents ? On vous détestera moins si vous glanez des souvenirs au fil de votre périple. Vous détestez juilletistes et aoûtiens et ne jurez que par septembre ? Pas de souci, la date limite pour envoyer votre paquet est le 30 septembre.


Votre colis devra contenir au moins cinq éléments :
  • Des photos et/ou carte(s) postale(s) de votre lieu de séjour (on ne vous demande pas de poser devant la piscine – mais libre à vous si vous en avez envie).
  • Un objet trouvé sur place (sable, galet, artisanat local…).
  • Une spécialité locale (parce qu’on a beau dire, c’est aussi les vacances pour notre estomac).
  • Un produit culturel en rapport.
  • Un petit mot de présentation.
Intéressé(e) ? Envoyez-nous un mail à kleoinparis [at] gmail [point] com et info.shermane [at] yahoo [point] fr pour nous préciser un peu vos goûts, vos envies, et si vous êtes prêt ou non à envoyer un colis à l’étranger. Vous avez jusqu’au 10 juillet pour vous inscrire, après quoi nous constituerons les binômes.

Bonnes vacances !
Source
Cette semaine...

Travail
  • All work and no play... Vous connaissez le refrain, ça m’a fait écrire « explémentaire » pour... je ne sais même pas. Mais ça va nous faire 2 billets pour le Japon et des brouettes, ne nous plaignons pas.
  • En contrepartie, je suis toujours obligée de dire « non » (ou « non mais je peux vous livrer dans... 2 semaines ? Hahahaha ») au même bon client.
  • Oh, des rentrées d’argent inattendues.
  • Soyons fous, prenons un stagiaire sous son aile.

Lectures
  • Ma PÀL s’est allongée depuis que j’en ai dressé la liste. Ahem.
  • J’ai découvert Ryoko Sekiguchi avec son anthologie de nouvelles culinaires japonaises et je suis soufflée. Chronique à venir un jour.
  • The Worrier’s Guide to Life de Gemma Correll, j’aime tellement que j’aimerais le traduire.
  • Écouter Guillaume Gallienne lire la correspondance érotique de Guillaume Apollinaire à Louise de Coligny-Châtillon. Yuck.

Japon
  • Cool, Air France propose des vols directs à prix corrects !
  • Et tout va bien, la copropriété n’a pas voté de travaux délirants qui nous cloueraient chez nous.

Santé et sport
  • Oh trois fois plus de médicaments pour soigner mon allergie et la cure de désensibilisation qui débutera au Japon.
  • Mon prof de natation a trouvé une méthode radicale pour me faire corriger ma posture en brasse : la frite qui arrache la peau des aisselles.

Chats
  • Aller chez un ami dont on va garder les deux chats mais rentrer sans ses clés. 
  • Déjà l’heure du rappel de vaccin pour Otak et Scorpy.

Achats
  • Tiens, aucun site d’e-commerce ne marche lorsque j’ai décidé de participer aux soldes.
  • Passons par des voies détournées : Mademoiselle Bio pour 2 produits de maquillage Une (un anticernes et un kit pour dompter les sourcils).
  • Parce que j’ai de foutus petits boutons qui se sont regroupés pour devenir Boutonator, le gros bouton rouge sous le nez.
  • Et cette robe trop belle de la plateforme Anthropologie.
  • J’offrirais bien une coque Christian Lacroix à mon téléphone (pour le motif, pas la marque).

Miam
  • Impossible d’aller chez mes parents leur déposer un dessert fait maison sans qu’ils ne me traînent au restaurant, c’est noté.
  • Ça y est, je ne peux plus manger de pâtes d’une autre marque que Rummo ou De Cecco.
  • Pas mal, les meringues amandes / cacao de Michel & Augustin.

Sorties
  • Une seule mais très sympathique : la rencontre des lectrices d’Armalite, chez Betjeman & Barton’s. Dans la joie et la bonne humeur qui suivent la décision de la Cour Suprême américaine.
  • Oh, et j’ai reçu son enveloppe mystère, avec plein de clins d’œil (du thé bien sûr, un chat qui ressemble fort à un ragdoll, des trucs japonais...). Je ferai de mon mieux, promis !
 
  • Un formidable trio à rendre asocial n’importe qui : 1. Cette femme qui s’arrête à la station de bus où j’étais, nous toise, une autre femme et moi, fait un petit bruit condescendant et impossible à retranscrire puis s’en va. 2. Cette femme à Saint-Lazare qui lance un « vivement Marine Le Pen » après avoir vu... je ne veux pas savoir, en fait. 3. Ce monsieur à la Fnac, La femme parfaite est une connasse à la main, qui interpelle toutes les femmes pour leur demander hilare si ce livre est intéressant.

Divers
  • Le projet pro/perso de monsieur se concrétise dans la difficulté, mais au moins, il se précise.
  • Envie d’une bonne dose de misogynie inconsciente ? Rendez-vous ici pour une chronique du dernier Mad Max. Morceaux choisis : « Une touche de féminité dans un monde de brutes » (scène où apparaît le harem) et « Chez les gentils donc, nous avons Furyosa, interprétée par la ravissante Charlize Theron, qui, même en colère, avec un bras artificiel, 3 millimètre de cheveux et du cambouis plein la figure, reste aussi belle que dangereuse. Les femmes d’Immortan Joe, sont considérées par les warboys comme des pondeuses. Voila une brochette de ravissantes créatures légèrement vêtues et totalement stéréotypées : la femme forte, la favorite de l’affreux, la naïve et douce, celle un peu perdue et une autre fragile et apeurée. ». AH LA FEMME JAMAIS AUSSI BELLE QUE QUAND ELLE EST EN COLÈRE !!
  • J’aime bien les émissions de télé-réalité culinaire mais j’avoue honteusement suivre Masterchef aussi pour la candidate d’origine asiatique dont les plats semblent en plus terribles.
  • Pitié, je ne veux pas suivre le clash taxis / Uber.
  • Et oui, maintenant, « La semaine », ce sera souvent le dimanche.
Source

Armalite a posté sa liste de cap’ / pas cap’, que j’ai beaucoup aimée, donc je me permets de piquer son idée sans ciller d’autant plus que je ne suis pas trop inspirée en ce moment.

CAP’
Enrouler un serpent autour de mon cou
Me coucher à pas d’heure pour réviser ou maintenant, pour travailler
Frapper ou menacer de frapper quelqu’un qui m’emmerde (euphémisme)
Voyager seule
Mentir pour parvenir à mes fins, sauf s’il s’agit d’idéologie
Saisir le téléphone pour m’expliquer avec un client
Sortir en jupe et rentrer tard (triste)
Me pointer à un examen sans n’avoir rien révisé
Manger seule, manger seule au resto, manger seule au resto les trucs et les mélanges les plus improbables
Manger épicé
Entamer sur un coup de tête une tâche titanesque
Prendre l’avion avec plaisir
Foncer sans trop savoir où je vais
Renoncer à mon confort sur un coup de tête
Aller me faire triturer les dents pépère (5 ans d’orthodontie m’ont immunisée pour toute la vie)


PAS CAP’
Saisir « araignée » dans Google
Passer à la télé
Hurler dans la rue
Réparer mon lave-vaisselle
Regarder une scène de The Human Centipede
Sauter d’un plongeoir
Danser en public
Montrer mon tatouage à mes parents
Partir d’un restaurant en courant
Résister face à des larmes
Admettre que quelque chose est de l’ordre de l’impossible
Passer une heure sans vérifier mes e-mails
Me lancer dans un débat sans être sûre de ce que j’avance
Aborder dans la rue quelqu’un que je crois connaître
Être à l’aise dans la foule
Source

En voilà, un truc fou que je ne pensais pas faire un jour.
Sauter à l’élastique ? Câliner une araignée ? Croquer dans du gingembre ?
Que nenni, oser dresser ma liste de lectures plus ou moins en cours, gentiment incitée par Kleo. Mais ça s’arrête là, je ne participerai pas à un challenge type « 1 jour 1 livre » !



Romans

  1. Après le banquet — Yukio Mishima 08/07/2015
  2. Blanche-Neige et les lance-missiles — Catherine Dufour (lu à moitié)
  3. Gagner la guerre — Jean-Philippe Jaworski
  4. Je suis un chat — Natsume Sôseki (lu aux trois quarts)
  5. Le Club des Gourmets — Anthologie de nouvelles japonaises éditée par Ryokô Sekiguchi 26/06/2015
  6. Le peintre d’éventail — Hubert Haddad
  7. Marelle — Julio Cortázar
  8. Morwenna — Jo Walton
  9. NW — Zadie Smith
  10. Tendre est la nuit — Scott Fitzgerald
  11. The Umbrella Protectorate – Gail Carriger (il m’en reste deux sur cinq)
  12. Wildwood — Colin Meloy
  13. Tout Hemingway

Essais
  1. L’alimentation en otage — José Bové et Gilles Luneau 29/06/2015
  2. People’s Pornography — Katrien Jacobs
  3. Esthétique du quotidien au Japon — J.-M. Buisson et Nicolas de Crécy 20/07/2015

Essais BD
  1. Hong Kong Comics — Wendy Siuyi Wong
  2. Numérologie 2014 — Du9

Mangas
  1. Animal Kingdom 4 > 10 — Makoto Raiku (7)
  2. Averses Turquoise 1 > 4 — Yaginuma Kou (4) 12/07/2015
  3. Billy Bat 15 — Naoki Urasawa 28/06/2015
  4. Empreintes — Li Kunwu
  5. Hana Otoko —Taiyô Matsumoto (en chinois)
  6. Pavillon des Hommes 11 — Fumi Yoshinaga 28/06/2015
  7. Spica² 1 — Yaginuma Kou 10/07/2015
  8. Vacances de Jésus & Bouddha 2 — Hikaru Nakamura 28/06/2015
  9. Dorohedoro 17 —  Q Hayashida
  10. Moonlight Act 15 — Kazuhiro Fujita 28/06/2015
  11. Barakamon 10 — Satsuki Yoshino 28/06/2015
  12. Erased 5 — Kei Sanbe 28/06/2015

Comics
  1. Are You My Mother? — Alison Bechdel
  2. Building Stories — Chris Ware 
  3. John Prophet 1+2 — Brandon Graham (2)
  4. RASL — Jeff Smith
  5. Six Gun GorillaSimon Spurrier, Jeff Stokely
  6. The Finder Library — Carla Speed McNeil
  7. The Worrier’s Guide to Life — Gemma Correll 26/05/2015

BD
  1. Projet 17 mai 2 — Collectif 06/07/2015

Magazines

  1. Courrier International HS : La vague gourmande 27/07/2015
  2. Flow 2 22/07/2015
  3. frankie 63 26/07/2015
  4. Kaboom 5 > 7 (3)
  5. Missy 2014|02, 2014|03, 2014|04, 2015|01 (4)
  6. Neon décembre 2014, janvier 2015, février 2015 (3)
  7. Oh Comely 23 30/07/2015
  8. Soap 1+2 (2)
  9. Wired 2014|03 > 2014|07, 2015|02 > 2015|06, numéros gratuits (12)


Considérations
diverses

  • Blanche-Neige et les lance-missiles m’a été offert par Kleo à l’occasion du swap Bonne humeur. J’aime beaucoup mais je n’arrive pas à finir car ça se répète un peu et du coup, je louche du côté des autres œuvres de Dufour.
  • Je suis un chat m’a été offert par Mayla à l’occasion du swap Cocooning. Encore une fois, j’aime beaucoup mais je trouve que ça ne se renouvelle pas d’un chapitre à un autre. Mayla m’a rassurée en disant que ce roman était un feuilleton, d’où le fait que Sôseki avait un peu traîné.
  • Oh Comely m’a été gentiment offert par Armalite car elle en a reçu deux.
  • Quand il a vu que je mettais sur papier ma PÀL (pile à lire), mon compagnon est revenu tout sourire avec le contenu de la BÀL (boîte à lettres) : un numéro gratuit de Wired *rire jaune*
  • J’hésite à continuer Morwenna tant j’ai du mal.
  • Pareil avec Wildwood.
  • La palme du livre qui traîne depuis le plus longtemps dans ma PÀL est co-détenue par People’s Pornography (l’état des sites pornos en Chine) et The Finder Library (un comics génial qui m’a été offert par a-yin mais écrit trop petit pour moi !).
  • Dès qu’il faut lire un manga en chinois, j’ai sommeil.
  • D’ailleurs, j’ai triché, j’ai bien plus de mangas en chinois que ça.
  • Building Stories est un énorme coffret avec PLEIN de trucs à lire et je pensais adorer mais... non.
  • J’ai attribué à ce post quelques tags hors sujet pour rigoler.
  • En faisant mon recensement, j’ai cru que j’avais lu les Wired entre août 2014 et janvier 2015 mais non : j’avais juste suspendu mon abonnement.
  • Soap, c’est un chouette mook (=book + magazine) sur les séries TV que je recommande chaudement !
  • Missy, c’est un magazine allemand anarcho-féministe auquel je n’accroche pas plus que ça car ça y parle BEAUCOUP de musique.
  • Je ne suis pas pressée de lire Projet 17 mai, c’était surtout pour soutenir l’initiative que j’ai participé au kickstarter.
  • On arrive donc à 67 « choses » à lire.
  • Franchement ? Je suis rassurée, je m’attendais à 20 livres de plus.
  • OK, je sors.
Source
Cette semaine...

Sorties
  • Encore une sympathique soirée avec KevH au Loulou’s, un diner situé à Saint-Michel. Mais il ne fallait pas nous inviter !
  • J’ai testé le Davanh Zoo, une librairie où il est possible de lire des BD (assez grand public), d’acheter des BD (plutôt indés), de boire du thé (vraisemblablement de L’Autre Thé) et de manger un fabuleux cookie chocolat noir / pistache. Oh, et de se laisser tenter par un Zoo Bag aussi : un tote bag, une BD, un thé, une gourmandise et une surprise. 21 € frais de port inclus.
  • Assez dégu... décevant, le resto où mes parents m’ont traînée pour la Fête des Pères mais je suppose qu’on n’est pas assez rock’n’roll pour se tailler en courant.
  • Ça y est, je suis allée chez le glacier dont tout le monde parle en ce moment, La Tropicale à Paris 13e, et c’est bien là où j’avais été invitée il y a trèès longtemps (par ma mère ou par un mec qui avait de vagues vues sur moi — étrange que je ne m’en rappelle pas !). J’ai été légèrement déçue par le sorbet framboise / poivre du Sichuan, mais je recommande dans cet ordre : 1. mojito 2. yuzu / espelette 3. miel / pignon et 4. châtaigne / marron.


Lectures
  • Eh merde, j’ai certes commandé la BD Elmer de Gerry Alanguilan (topo : BD des Philippines où les gallinacés du monde entier, après être devenus conscients en 1979, doivent encore réussir à s’intégrer dans la société)... mais en anglais, alors que je voulais la VF des Éditions Çà et Là !
  • The Worrier’s Guide to Life de Gemma Correll ne semble pas près d’arriver chez moi non plus.
  • Mais ce n’est pas comme si je n’avais rien à lire, puisque malgré ce que j’avais dit, j’ai embarqué le numéro 2 de Flow.
  • Saru de Daisuke Igarashi, c’est tellement intelligent et captivant. Comme je ne saurais pas en parler correctement, je dirais juste que ce manga même mysticisme et magie en nous faisant voyager aux quatre coins du monde mais plus particulièrement à Angoulême. Je vous renvoie plutôt vers la critique de Morgan.


Thé


Santé
  • Après une demi-heure de largeurs dans un bassin d’un mètre vingt, des courbatures ont envahi tout mon corps.

Divers
  • Malheureusement, je n’ai pas gardé les t-shirts Uniqlo (Nicolas de Crécy x Taiyô Matsumoto) car même en taille XS, un t-shirt homme reste un t-shirt homme.
  • J’ai réorganisé mon Pinterest presque de fond en comble, me voilà plus sereine.
  • Dernier cours de japonais avec cette association, que les gens me manqueront, sniiiif.
  • OK, interdire par principe à l’application de geocaching de me localiser, ce n’est pas le réflexe le plus sensé que j’aie eu dans ma vie.
  • Ouawwww, c’était super simple et rapide de brancher l’ordi à la télé même si ce n’est pas moi qui l’ai fait. À nous les séries sur grand écran !
  • Il manquait la rubrique « travail », non ? Bah j’ai travaillé trois jours et demi cette semaine, voilà.


Spéciale poisse du vendredi soir
  1. Me résigner à aller à la pharmacie pour parler de ma mâchoire qui me fait mal depuis quelques jours et apprendre qu’il s’agit sûrement d’un abcès.
  2. Aller chez le médecin-un-peu-pédant-que-je-n’aime-pas-trop, qui me dit au passage que j’ai les dents déchaussées et qui ne prend pas la carte bleue.
  3. Laisser mon compagnon aller au distributeur retirer de l’argent.
  4. Laisser mon compagnon m’appeler, paniqué, pour me dire que sa carte avait été avalée.
  5. Faire des aller-retour entre le distributeur, le médecin et la pharmacie pour tout payer et prêter mon téléphone pour qu’il puisse faire opposition.
  6. Rentrer épuisés et découvrir que le lave-vaisselle ne vidange plus l’eau.
  7. Tenter de nettoyer toutes les parties amovibles sans résoudre le problème, E25 de son petit nom.
  8. Me rendre compte que j’ai porté mon pull à l’envers toute la journée.
  9. Aller dormir avec la tête comme un melon.
  10. Me réveiller avec plein de piqûres de moustique.
Source

Cette semaine...

Travail
  • « Anglais britannique ou américain ? », ai-je demandé à un client. « Anglais », m’a-t-il répondu. Soit.
  • Mes parents semblent me trouver un manque d’ambition à ne pas traduire un protocole du français au chinois. Je ne suis juste pas professionnellement suicidaire.
  •  Hourra à ce client qui a enfin arrêté les chèques pour me faire à la place des virements !
  • Tiens, je viens tout juste de me rendre compte que la somme que j’ai envoyée à l’Urssaf correspond au nom d’une bière.
  • Il va falloir que je me débarrasse de cette mauvaise habitude que j’ai prise de toujours vouloir m’avancer pour le lendemain.
  • Et il va falloir que je prenne un peu de repos.

Sorties

Miam
  • Une non sortie : la Chinese Food Week, à laquelle je n’ai pas participé non plus cette année, surtout parce que ce n’est pas compatible avec le végétarisme. Mais les comptes-rendus donnent l’eau à la bouche.
  • Un dîner bien sympathique au Manna avec Pauline, Malena et Kleo. Burp.
  • Oh, il n’est pas trop raté, ce flan thaïlandais au riz rouge.
  • Trop bien de vivre avec quelqu’un qui n’aime pas les abricots.
  • J’ai testé le Léda, vers Châtelet, et ai été un peu déçue par leur brunch : viennoiseries industrielles, thé Lipton, tartare d’avocat qui ressemble à une macédoine recouverte d’avocat, œufs Bénédicte sans ciboulette avec bacon intégré...

Sport
  • Ayé, suis fan de la piscine. Suffisait qu’elle soit bien chauffée, propre et ne sente pas le chlore. Et qu’on me prenne un peu par la main #goûtsdeluxe

Japon
  • Comment annoncer à ses parents qu’on va sans doute devoir avancer notre voyage d’un bon mois alors que ceux-ci brandissent sans arrêt la menace du virus MERS ?
  • Je pense d’ailleurs avoir plus ou moins défini l’itinéraire : Tôkyô—Mont Fuji—Région des Cinq Lacs—Nikkô—Kamakura—Ôsaka—Kyôto—Nara—Koya-San—Miyajima... et peut-être Fukuoka. Mais je voudrais bien entendre l’avis des connaisseurs :)

Lectures
  • Évidemment en plein dans la littérature japonaise avec Après le banquet de Yukio Mishima (parce que je n’ai pas eu le courage de reprendre La mer de la fertilité, commencé il y a des années) et Le club des gourmets et autres cuisines japonaises (une anthologie de nouvelles).
  • Mais aussi Marelle de Julio Cortázar, que Malena a offert à Kleo pour le swap Argentine, et dont le principe « Histoire dont vous êtes le héros » m’intéresse beaucoup.
  • Et L’alimentation en otage, de José Bové et Gilles Luneau, sur les lobbies agro-alimentaires.

Divers
  • C’est douloureux, de découvrir que son chat a teeeeellement plus de succès que soi sur les réseaux sociaux (a fortiori quand on en a deux).
  • Mystère résolu : Scorpy vomit car elle réussit toujours à chiper de la nourriture. Omelette à la laitue quand Monsieur a le dos tourné, trognons de pomme dans ma poubelle...
  • Je suis soi-disant absente, je ne reçois pas d’avis de passage, mon téléphone (pro) dont les frais de port dépassent le prix d’achat est déposé à Perpète-les-Oies. Encore un coup de Chronopost.
  • J’ai testé le masque à la bave de haricot d’escargot offert par Pauline : c’était agréable, très chimiquement parfumé, plutôt efficace.
  • On a fini la saison 2 d’Agents of S.H.I.E.L.D. : final maîtrisé mais sans trop de prise de risques, ce qui se comprend après une saison 1 franchement en dents de scie. Vivement la rentrée !
  • Il me faut ces t-shirts Taiyô Matsumoto chez Uniqlo !
Source

Hop hop hop, le swap pays est terminé depuis bientôt un mois.
Merci à toutes d’avoir participé, joué le jeu, gâté votre binôme...
Je poste ici les différents comptes-rendus de celles qui possèdent un blog et remercie celles qui n’en ont pas (à ma connaissance) : Bérangère, Géraldine, Ladel, Lucie B. et Diba !

Bérangère sur le colis Allemagne de Géraldine (chez Kleo)
Kleo sur le colis Argentine de Malena
Malena sur le colis Japon de Kleo
ElanorLaBelle sur le colis Islande de Ioionette
Ioionette sur le colis Royaume-Uni d’ElanorLaBelle

Lucie sur le colis Japon de Ladel (chez Kleo)
Lucy sur le colis Japon de Mayla
Mayla sur le colis Italie de Lucy
Miss Sunalee sur le colis Brésil de Diba
titite sur le colis Écosse de carnifinda (et vice versa)
carnifinda sur le colis Cambodge de titite
Pauline sur mon colis Hong Kong
Moi sur le colis Corée du Sud de Pauline

J’espère n’avoir oublié personne, sinon, dites-le-moi :)

Et je vous dis à très bientôt pour le prochain swap, qui sera lancé début juillet ! N’hésitez pas également à donner vos impressions et retours : des choses que vous voudriez voir la prochaine fois, ce qui vous a posé problème, des idées particulières, etc. Merci :)
Source

Un amour insensé (痴人の愛 Chijin no Ai), de Tanizaki, c’est d’abord un roman que m’a toujours chaudement recommandé Kleo, à moi qui étais tentée de me lancer dans l’impressionnant Éloge de l’ombre du même auteur. Le titre, très séduisant, était resté dans la liste « Romans intéressants » de mon téléphone jusqu’à ce jour de la mi-mai où, à court de lecture, j’ai embarqué le roman après avoir lu rapidement le résumé et regardé par automatisme le nom du traducteur (Marc Mécréant).


Source

Cette semaine...

Travail
  • Ah l’ONU ne m’a pas insultée. Ni acceptée non plus hein ^^ Mais les commentaires qui m’ont été transmis sont très pertinents (évidemment), j’en tiens à présent compte dans toutes mes trads et je les garde très précieusement. Une belle expérience, donc :)
  • J’ai calculé les charges sociales correspondant à mon premier trimestre d’activité. Je.
  • Finir à 1h du mat’ les paupières collées par des larmes de fatigue et de la chassie : fait.
  • Ou comment terminer la semaine un samedi après-midi au pas de charge.

Thé

Lectures
  • Le dernier Flow m’intéresse moyennement, en fin de compte.
  • Et les Wired qui s’accumulent... Heureusement, l’abonnement prend fin en août. Pitié, ne m’offrez pas de numéros supplémentaires.
  • J’ai tellement adoré À vos papilles ! offert par Pauline que je me suis fait offrir le second numéro (j’ai appris au passage que le dessinateur était en général versé dans le olé-olé, ce qui explique les gros seins et les abdos).
  • J’ai fini par oser commettre un article sur Le goût de l’immortalité (Catherine Dufour) pour Le Fictionaute, même s’il reste à retravailler.

Santé
  • Vu la toux asthmatique qui se réinstalle, il va falloir retourner chez l’allergologue.
  • Les cours de natation me font un bien fou mais bon sang que j’aime pas la brasse.
  • Les commentaires des autres nageurs aussi, je m’en passerais bien, mais c’est le jeu.
  • Satanées lentilles qui ont fait des leurs pour m’obliger à rentrer en portant les lunettes de monsieur. Pour info, je suis astigmate et myope à -12, lui est à -3 à tout casser.

Gadgets
  • J’ai pu revendre mon téléphone à une femme très sympa et honnête !
  • Et alors que je pensais revenir sur mon vieil iPhone 4, celui-ci m’a fait la surprise de me lâcher côté wifi.
  • En boutique Apple, le diagnostic était celui auquel je pensais : antenne wifi morte. Ou comment partir avec le dernier iPhone en se délestant d’une somme certaine.
  • Oh j’en suis très satisfaite hein : pour le travail comme pour le perso, c’est parfait. Mais je m’en veux un peu de claquer tant d’argent et d’être esclave d’iOS.

Divers
  • Sur des conseils avisés, je suis passée au virement différé et ça me change la vie. Ce qui ne change rien à la chasse aux factures.
  • Seulement 70 points sur 85 à mon test de japonais ? :(
  • Hiii, j’ai commandé mes premières paires de Kickers, des babies (je crois).
  • Mais les gens s’en foutent, que leurs sacs ne se ferment pas avec une fermeture éclair ???
Source


À l’heure où j’écris ces lignes, je traduis mollement un truc de ressources humaines complètement indigeste dans lequel je m’empêtre et j’ai plus de fenêtres « loisirs » ouvertes que de fenêtres « recherche pour le travail ». Donc, forcément, le post Liebster Award de Kleo a agi comme le chant des sirènes sur moi...

Le principe ? Donner 11 informations inédites sur ma personne, répondre aux 11 questions de Kleo et poser 11 autres questions.
Comme c’est quand même la quatrième fois que je me livre à cet exercice, ça devient difficile de dévoiler quoi que ce soit, mais je vais essayer de vous épater.

  1. Je peux marcher assez vite, très longtemps, même sans aucun but (sûrement l’habitude à force de me perdre).
  2. Mon pas militaire a d’ailleurs valu pas mal de frayeurs à certains passants et j’en ai honte.
  3. Je n’aime pas trop les pandas (sauf roux, qui ne sont donc pas des pandas).
  4. J’ai parlé le chinois avant le français.
  5. Je ne suis pas une folle de chaussures. Les sacs à main par contre...
  6. Je m’intéresse assez peu au passé.
  7. Je suis hyper sensible au bruit tout en étant sourde comme un pot parfois.
  8. J’inverse certaines consonnes dans certains mots certaines fois lorsque je parle trop vite.
  9. Je me force exagérément à regarder les gens dans les yeux lorsque je trinque avec eux, j’espère ne pas trop les effrayer.
  10. Je m’arrache les peaux mortes autour des ongles, qu’il m’arrive encore de ronger. Un signe de bonne santé, un.
  11. Je souffre — de moins en moins — du syndrome de l’imposture.
 
Réponses aux questions de Kleo
1. Quel parfum pour les glaces ?
Marron avec des brisures, siouplé.

2. Quelle serait ta destination rêvée ?

Le Japon, ça devrait bientôt se réaliser. L’Irlande arrive ensuite.

3. S’il ne fallait sauver qu’un seul objet chez toi, ce serait quoi ?
Mon ordinateur.

4. Chien ou chat ?

Gniii. Ahhh. Hmmm. Non, malgré mes deux chats, je ne peux pas choisir.

5. Un artiste que tu vénères, et pourquoi ?
Vienna Teng, chanteuse-compositrice, ex-informaticienne, a repris des études de management environnemental, humble, d’origine chinoise, rigolote. Ah oui : chante merveilleusement bien.

6. Quel est ton moyen de procrastination préféré ? (J’invente des concepts si je veux)
Faire des sous-listes de listes.

7. Ta nourriture préférée ?
Le riz, car c’est la base des sushis, du risotto, du riz gluant... C’est LA base quoi.

8. Quelle est la matière qui, à l’école, t’ennuyait profondément et qui t’intéresse aujourd’hui?

Le sport. La géographie.

9. Sucré ou salé ?
Salé, s’il faut absolument choisir.

10. Les enfants : pour, contre, NSPP ?
Quelque part entre NSPP et pour. Si, c’est possible.

11. Si tu te retrouvais à la tête de l’Etat, quelle serait ta première mesure ?
Le prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source.


Mes 11 questions
  1. Quelle odeur ne supportes-tu pas ?
  2. Quelle musique te ramène dans ton enfance ?
  3. Parmesan ou emmental ?
  4. Qu’est-ce qui te distingue de tes frères/sœurs ou amis ?
  5. Si tu pouvais changer de prénom, tu opterais pour... ?
  6. Quitte ou double ?
  7. Quel est ton méchant préféré, toutes œuvres confondues ?
  8. Quel mot compliqué (sens, prononciation, etc.) adores-tu utiliser ? Ou à défaut, un tic de langage ?
  9. Es-tu une personne jalouse ?
  10. As-tu la mémoire des chiffres ?
  11. Quelle personnalité politique ne supportes-tu pas ?

Je ne tague personne en particulier mais en profite pour présenter deux nouveaux blogs :
Dans la tête de Paulette
Our Place in the Stars

À vous :)
Source
Eh bien pour une fois, je ne vise pas grand-chose, non pas que je me sente accomplie, mais d’une, j’ai perdu quasiment toutes les données de mon téléphone et n’en ai rien retenu, et de deux, je suis assez lessivée. Je vais donc me contenter de poursuivre mes objectifs en cours et d’en déterrer de vieux en ce mois de juin.

  1. Acheter les billets pour le Japon
  2. Préparer le prochain swap
  3. Me débarrasser des vêtements triés (et essayer de faire quelque chose de mes sacs)
  4. Faire baisser le stock de thés
  5. Continuer d’aller à la piscine
  6. Me mettre au... geocaching
  7. Mettre en place la version anglaise de mon site pro (et relancer quelques vieux clients au passage)
  8. M’investir plus dans un projet pro/perso/passion
Source

Un mois riche en rebondissements mais qui m’a semblé interminable... En effet, même si je ne suis plus salariée, je ressens quand même les effets du changement de rythme qui s’est produit quasiment chaque semaine avec les jours fériés, et encore une fois, je suis ravie de passer au mois suivant.

1. Décider du sort de mon blog LiveJournal
Il fut une époque où j’ambitionnais de tenir trois blogs : un pour mes chroniques « culturelles », un perso et un très perso. Je ne sais franchement pas quelle mouche m’avait piquée mais je me suis progressivement dirigée vers le minimalisme : j’ai rapatrié ici toutes mes chroniques puis fermé le blog qui leur était dédié. Restaient alors le blog perso, ici, et le très perso, LiveJournal, que je n’alimentais plus au fur et à mesure que j’apprenais à aborder en public des sujets privés. Comme je n’aime pas m’éparpiller sur la Toile, j’ai décidé de sauvegarder toutes mes entrées LiveJournal puis de les supprimer tout en gardant mon compte. En me penchant sur la question, je me suis rendu compte que j’avais déjà sauvegardé 99 % des entrées et qu’il ne me restait plus qu’à me mettre à jour et à supprimer tous mes billets. Sauf qu’avec LiveJournal, c’est impossible de tout supprimer d’un coup, il faut le faire manuellement billet après billet, donc décision radicale après avoir consulté les deux personnes qui me lisent et que je lis : j’ai fermé mon compte LiveJournal et me suis transformée en stalkeuse. Fin d’une dizaine d’années d’histoire d’amour avec cette plateforme de blogging.
Objectif atteint à 100 %  

2. Écrire un article pour le site Le Fictionaute
C’est toujours impressionnant d’écrire pour un autre site que le sien et en plus, j’ai croulé sous le boulot, donc je m’y suis mise doucement pour finir cet article très bientôt.
Objectif atteint à 0 %

3. Finir cinq thés

Je ne sais pas si j’en ai fini cinq mais j’en ai entamé et fini pas mal car j’ai mis avec mes théières et verres tous les thés voués à disparaître dans mon estomac pour ne pas être tentée d’aller piocher dans mes autres stocks. Et ça a pas mal marché !
Objectif atteint à 75 % (au pifomètre)

4. Repiquer mes plants de kabocha
Fait et j’ai cru les avoir tués sur le coup mais ô miracle, des fleurs blanches et jaunes ont poussé, c’est bon signe !
Objectif atteint à 100 %

5. Photographier mes chats avec le bridge
Fait, même si je ne les ai pas mitraillées. Les photos sont incontestablement plus réussies qu’avec le téléphone mais je ne reposterai pas une salve de photos de suite.
Objectif atteint à 100 %

6. Participer au Everyday Life Challenge d’Armalite (sans les selfies)
Fait avec les selfies (ok, pas des vrais, mais quand même). Certains thèmes m’ont plus inspirée que d’autres : j’adore ma tasse à thé mais je n’ai pas des tonnes de chaussures (et je compte me débarrasser de deux ou trois autres paires, avec Soles4Souls / Spartoo). Peut-être que je ferai une petite mosaïque avec mes photos à la fin.
Objectif atteint à 100 %

7. Envoyer mon colis de swap
Mieux : donné en mains propres, compte-rendu de ma swappée ici.
Objectif atteint à 100 %

8. Retourner à la piscine
J’ai fait une séance d’aquabike, très déçue qu’il ne s’agissait pas d’un cours, juste de vélos dans l’eau. Du coup, j’ai repris un cours de natation pour oser ensuite aller nager toute seule.
Petite explication : je sais à peu près nager mais j’ai vite tendance à paniquer quand l’eau javellisée entre en contact avec mes lentilles et je fais plein de mouvements inutiles qui me fatiguent et ne me font pas avancer.

Objectif en cours

9. Retravailler le design et les textes de mon site
C’était chiant mais c’est fait : design moins pro mais plus simple à mettre à jour.
Objectif atteint à 100 % 

10. Lancer la traduction en anglais de mon site
Fait, il faut que je l’implémente maintenant.
Objectif atteint à 100 % 

11. Envisager de parrainer un enfant qui en a besoin
Je l’ai envisagé, oui, mais n’ai pas sauté le pas : c’est une énorme responsabilité, de parrainer un gamin jusqu’à ses 18 ans, et je ne voudrais pas être contrainte de devoir me retirer d’un programme en cours de route. À cela s’ajoute la question de la correspondance avec les enfants qui agite les donateurs : argent qui pourrait être mieux utilisé ? Jalousie entre filleuls ? Du coup, j’ai préféré me tourner vers une ONG que j’ai toujours admirée : Amnesty. Et je fais des dons mensuels : je ne m’investis pas trop mais pour l’instant, c’est bien comme ça.


Bonus
  • J’ai refait un tri dans mes vêtements et — ahem — chaussures. Et je me montre à chaque fois de plus en plus sans pitié.
  • On (enfin, surtout « il ») a remis de l’ordre dans la buanderie envahie de comics, de magazines, de boîtes et de babioles qu’on avait pourtant aménagée.