© Issekinicho

Kokekokkô ! est un beau bébé d’1,3 kg réunissant 16 histoires sur le Japon illustrées par autant de dessinateurs français. Il est édité par Issekinicho, maison derrière laquelle on trouve les talentueux aAlex et Delfine, qui alimentent le magnifique blog éponyme (photos, conseils de photographie, guides de voyage... le tout au Japon, bien entendu).

Si l’ouvrage avait suscité mon intérêt, j’avais choisi d’en parler autour de moi plutôt que de me le procurer : beaucoup trop de livres à la maison, peur d’un certain manque d’homogénéité, d’une qualité irrégulière puisqu’il s’agit d’un collectif et de déjà-vu, les livres sur le sujet ne manquant pas. Au fil du temps, j’en ai entendu beaucoup de bien, jusqu’au jour où mon compagnon me demande — avec des yeux de chien battu — si je pourrais jeter un œil dans une de nos librairies fétiches pour voir s’il y est encore — à nouveau, des yeux de chien battu.

Bien sûr, si je prends la peine d’écrire un billet sur ce chouette pavé, c’est que je l’ai acheté : je ne suis pas un monstre qui laisse son compagnon dans la tristesse des chiens battus. La quasi-totalité de mes peurs a disparu, assez rapidement, au cours d’une lecture qui n’a hélas duré qu’une journée. Mais cela ne veut pas dire qu’on vient à bout de ce beau livre en un clin d’œil : c’est tout simplement que je l’ai dévoré, complètement enchantée.
Je vous présente le bébé ?


En juillet dernier, titite a parlé des éponges konjac en louant leurs bienfaits.
Quelques jours plus tard, au lieu de racheter un paquet de cotons démaquillants, j’ai fait un tour sur le site Mon Corner B.
Quelques jours après, me voilà avec mon éponge et mon huile démaquillante Akane, une marque que je voulais tester depuis quelque temps.
Une petite semaine après, j’avais une peau plus douce, des pores plus resserrés, et partais dormir avec une impression de propre et de bonne santé (souvent atténuée par les grosses léchouilles de Scorpy, mon chat-chien).

Deux petits mois après, j’ai déchanté : l’éponge était toujours aussi efficace et écolo, mais présentait des taches de moisissures ! Sûrement ma faute, car j’avais arrêté de la suspendre au clou du mur pour la poser sur une tablette à savon, mais je n’en suis pas certaine.
J’ai bien essayé de couper les moisissures pour continuer à utiliser l’éponge, mais rien à y faire, elles sont revenues par myriade.

Mais comme j’ai vraiment été conquise et que je suis têtue, j’en ai acheté une nouvelle chez Nocibé et même une pour le corps. Je continuerai donc à traquer les petits points noirs, en espérant que l’éponge tiendra plus de deux mois.
Source
  • 1 tatouage
  • 1 rendez-vous à la banque qui n’aura pas trop fait avancer la situation
  • 1 sac vendu
  • 1 avocat rencontré
  • 1 échange de thés avec Hecate Lomewen
  • 1 câble d’iPhone (enfin) acheté
  • 3 cadeaux offerts : saisons 1 et 2 de Sherlock, saison 1 de True Detective, Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert
  • 1 saison de Game of Thrones achevée
  • 1 épisode de True Detective visionné
  • 1 monument visité : le Château d’If et la demeure d’Alexandre Dumas à Marly-le-Roi
  • 1 grille de katakanas apprise
  • 1 remboursement dentaire très attendu enfin arrivé
  • 1 couscous préparé pour la première fois, à rajouter dans ma liste de plats simples et rapides à préparer
  • 1 widget Twitter ajouté à ce blog, mais qui ne semble pas marcher
  • 1 destination de vacances fixée si vacances il y a
  • 1 télécommande de spots lumineux restée en plan
  • 1 tour à la biblio, 3 comics ramenés
  • 2 mangas lus : What Did You Eat Yesterday 3 et Sasameki koto 1
  • 6 grasses mat'
  • Plusieurs objectifs du mois accomplis
  • Moult câlins et siestes avec nos chattes
  • Moult viennoiseries englouties
  • Moult arbres à chat et canapés passés à la loupe sur Internet (sans résultat concluant pour l’arbre, any idea, anyone?)
  • Moult rangements de papiers et de passages d’aspirateur
Source

Undecorated Wall, mon blog de chroniques « culturelles » n’existe plus : j’ai tout importé ici, les 85 commentaires y compris.
Je ne sais pas ce qui m’avait poussée à croire que je pourrais tenir trois blogs, peut-être l’envie de mieux travailler mes petits avis littéraires et de leur offrir une vitrine un peu différente. Au-delà du fait que c’est un poil prétentieux, je n’écris pas assez vite pour entretenir correctement toutes mes vitrines.
Je retourne à deux blogs : l’un hébergé par LiveJournal qui est vraiment privé, et celui-ci, où on trouvera de tout, du futile comme du littéraire, du culinaire comme de l’animalier. L’avantage pour les quelques visiteurs qu’il y a (merci ^^), c’est que c’est assez simple d’y poster des commentaires, l’avantage pour moi, c’est que les fonctionnalités sont si limitées que je ne perds pas de temps à faire joujou avec (type layout...). Donc gain de temps et d’articles courts.

Au passage, si vous trouvez des bugs, des fautes, des liens cassés ou autre dans mes anciens articles, n’hésitez surtout pas à me le signaler.
Ça ressemble quand même à une crise d’adolescence répétée, cette année :
  • Je me suis mise au (pesco-)végétarisme
  • J’ai adopté 2 chats
  • Je me suis fait tatouer
Mais en fouillant dans les archives (informatiques, pas de ma mémoire défaillante), j’ai appris que le végétarisme m’intéresse depuis 2011, année à laquelle j’ai lu Eating Animals de Jonathan Safran Foer, mais que je ne pensais pas « m’y mettre » avant mes 40 ans.

Je fantasmais à l’idée d’avoir un animal de compagnie depuis 2011, lorsqu’on a emménagé dans notre chez-nous, après des années d’indifférence à l’égard des animaux. Le chat du quartier me rendait parfois visite, et lorsque je ne l’ai plus vu, il y avait un manque à combler.

Les tatouages me fascinaient et j’ai lancé comme ça sur mon blog privé il y a quelques années (2011 ?) que je me ferais bien tatouer tout en ne me voyant pas tatouée. Fin mars de cette année, j’ai finalisé mon motif et quand on m’a donné l’adresse d’un studio sérieux, je n’ai pas trop tardé.

Du coup, ça me rassure quand même de voir que je mets environ 3 ans à concrétiser mes envies et que je ne suis pas une girouette. Et j’avance même dans mes 50 objectifs.

Sur ce, je m’en vais lire Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert, convaincue par Isa.
Peut-être bien qu’il y a une crise quelque part, en fin de compte.

Ma hanche s'excuse, elle n'est pas très photogénique


Source

Dans le cadre de la ronde des poches n° 2 organisée par Armalite, Solaena m’a envoyé Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus, d’Éric Emmanuel Schmitt (le livre donc, pas les enfants).

Ce roman est tombé à point nommé : je venais de finir Blameless de Gail Carriger, le 3ème volume d’une saga de chick-lit pas trop décérébrée, je voulais quelque chose de court, en français, reposant, un peu exotique... Et ce roman, c’était tout ça à la fois.


Source
Sitôt dit, sitôt fait... je pique un tag de Kleo !

La règle : faites une liste de dix livres qui vous ont marqué(e) d’une manière ou d’une autre. Ne réfléchissez pas trop longtemps et surtout ne pensez pas au « bon » ou « mauvais » livre.

Dans le désordre :
  • Un ange est passé, Frank Ronan
  • Lolita, Vladimir Nabokov
  • Orlando, Virginia Woolf
  • Îles à la dérive, Ernest Hemingway
  • Les bébés de la consigne automatique, Ryu Murakami
  • Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde
  • Les quatre filles du docteur March, Louisa May Alcott
  • L’assassin royal (saga), Robin Hobb
  • L’attrape-cœurs, J.D. Salinger
  • Lorenzaccio, Alfred de Musset
Il y a du récent comme du vieux, un Français, cinq Américains, un Irlandais, deux Anglais et un Japonais, des choses que je ne relirais plus bien qu’elles m’aient marquée (Les bébés de la consigne automatique et Les quatre filles du docteur March), d’autres que j’ai lues trouze mille fois et que je relirai encore...
Source
Fidèle à mes objectifs d’août, je me suis casé un déjeuner chez Toraya, une institution de la pâtisserie japonaise.
Je comptais tout d’abord y aller pour le thé, mais vu l’heure (11h30), on m’a proposé le déjeuner à midi, soit.
Bien entendu, je passe ma semaine à essayer de me retrouver sur le site, m’y perdant avec bonheur, mais réussissant tout de même à fixer mon choix sur le menu Avokani.
Le jour J...

Source
1. Terminer le calage de Four Ways to Die in My Hometown
2. Apprendre les katakanas pour de vrai
3. Trouver un client mail et l’installer sur Outlook
 : puisque j’ai Outlook sur mon nouveau PC, autant en profiter. J’ai de moins en moins confiance en Gmail (duh !) et aimerais tester un service fiable et sûr. Si vous en connaissez un, même un peu payant, je suis preneuse.
4. Épargner 400 € par mois : ça n’a pas toujours été évident d’épargner ces derniers mois avec les différentes charges qui nous sont tombées dessus, mais je veux reprendre cette habitude.
5. Finaliser le rachat du prêt immobilier : dans la continuité de mon objectif du mois ernier et pour soutenir l’objectif précédent...
6. Acheter un canapé : remis sur le tapis maintenant que nous avons bien débattu de ce que nous voulons. Le petit canapé d’1m10 de longueur sur lequel j’ai craqué n’a pas fait l’unanimité, donc on repart sur un 3 places, mais avec un dossier bien droit qui ne sera pas collé contre le radiateur, ce qui pourrait provoquer un incendie. 
7. Terminer l’import des commentaires : j’ai certes importé tous mes articles de Undecorated Wall, mais pas les quelques commentaires qui y ont été laissés, et que je tiens à rapatrier avant de fermer le blog Wordpress.
8. Installer un module Twitter sur le blog Blogspot : à voir si mes tweets sont si intéressants que ça...
9. Prendre RDV chez l’allergologue pour mi-octobre
10. Vendre des sacs
Source
Pour août, je m’étais fixé les objectifs suivants :
1. Traduire 15 minutes de Four Ways to Die in my Hometown chaque semaine
2. Passer mon nouveau correcteur orthographique dans mes articles avant de les republier
3. Ne pas oublier la Ronde des Poches d’Armalite
4. Apprendre les katakanas et me réinscrire aux cours de japonais
5. Préparer l’ancien PC pour mes parents 
6. Aller au salon de thé Toraya
7. M’offrir un spa Lush
8. Prendre RDV avec la banque
9. Aller me renseigner dans un studio pour mon projet de tatouage
10. Nettoyer les vitres et m’occuper de la télécommande de la cuisine

 
1. Traduire 15 minutes de Four Ways to Die in my Hometown chaque semaine : la traduction, c’est fait, mais pas le calage. J’étais un peu retournée les 2 jours où ça devait se faire et je viens de terminer ce week-end sur les chapeaux de roue. Ce sera donc la semaine prochaine, en septembre.
Pourcentage atteint : 80 %

2. Passer mon nouveau correcteur orthographique dans mes articles avant de les republier : surprenant, mais vrai, je l’ai fait en une nuit, jusqu’à 4 heures du matin, au point où Blogspot me demandait vers la fin de confirmer que je n’étais pas un robot. Le résultat est ici, dans les articles anti-datés les plus vieux pour ne pas polluer les articles récents.
Pourcentage atteint : 100 %


3. Ne pas oublier la Ronde des Poches d’Armalite : je ne l’ai pas oubliée, par contre, je n’ai rien reçu (encore).

4. Apprendre les katakanas et me réinscrire aux cours de japonais : la réinscription s’est faite avec un mois et demi de retard — je n’avais pas du tout vu qu’il y avait une date limite et pis, j’ai failli prétexter des vacances en juillet alors que j’envoyais comme justificatif de mon lieu de travail ma fiche de paie de juillet, ahem — mais les katakanas, je n’ai pas énormément travaillé dessus. Je les reconnais mais assez lentement et en contexte, je ne me suis pas entraînée à les écrire. Le fait que la rentrée ne sera qu’en octobre a dû jouer sur ma motivation.
Pourcentage atteint : 50 % (voire moins)

5. Préparer l’ancien PC pour mes parents : grâce à kerydwen, j’ai pu changer la langue de mon ancien ordinateur (bien qu’en galérant un peu, merci les forums !) et l’ai donc confié à ma mère pour qu’elle fasse mumuse avec.
Pourcentage atteint : 100 %

6. Aller au salon de thé Toraya : fait hier ! J’étais donc seule et si d’habitude, ça ne me dérange pas le moins du monde, là, j’aurais aimé être avec quelqu’un pour oublier les autres clients, tous plus guindés les uns que les autres. J’en suis sortie après avoir bien mangé mais en nage. Je raconterai mon expérience ceci dit :)
Pourcentage atteint : 100 %

7. M’offrir un spa Lush : fait ! C’était le 16 août et j’ai demandé un massage des jambes et des bras (en redoutant devoir parler à la masseuse, mais il n’en a rien été). Ça m’a fait du bien, certes pas autant que la première fois où c’était mon dos qui était bichonné, mais l’expérience est toujours aussi agréable.
Pourcentage atteint : 100 %

8. Prendre RDV avec la banque : fait et plus que jamais convaincue qu’il faut que je me barre. Non seulement je n’ai pas pu obtenir une meilleure offre immobilière mais en plus, ma conseillère est totalement amorphe et n’a aucune fibre commerciale. Prochaine étape : le rachat de mon prêt immobilier, donc.
Pourcentage atteint : 100 %

9. Aller me renseigner dans un studio pour mon projet de tatouage : fait hier aussi (cf. le fin de mois sur les chapeaux de roue...), acompte déposé et rendez-vous pris pour le 18 septembre prochain. Le budget me convient tout à fait, la séance durera 2 à 3 heures et je navigue entre l’extase et la peur bleue.
Pourcentage atteint : 100 %

10. Nettoyer les vitres et m’occuper de la télécommande de la cuisine : ivre, elle se lance dans un grand ménage incluant entre autres récurage des vitres, passage de serpillère, vidage des poubelles et changement des draps. Ivre, elle commande une télécommande pour ses spots de cuisine. Impatiente, elle attend sa télécommande.
Pourcentage atteint : 100 %