"His fear began when we woke up alone.
His terror began when he realised he wasn’t."
Au lieu du film sur la transsexualité que j’étais censée aller voir au centre-ville aujourd’hui, je suis restée chez moi regarder un petit film post-apocalyptique et zombie.
Et ça fait du bien ! 28 jours plus tard est vraiment le bon petit film sympathique très bien pour les jours de couette et de flemme.