Sorte de road-movie à travers Hokkaido (île septentrionale du Japon) qui réunit un ministre assez connu mais trempé dans des scandales le liant à des prostituées et une hôtesse de bar. Hummm. zzzZZZZZZzzz. Certes, c’est très beau, mais c’est à peu près tout. Les personnages étaient légèrement agaçants dans leur approche et comportement. C’était censé être mélancolique, je dois avouer n’y avoir vu que des beuveries interminables. Bon, OK, y avait une scène plutôt choupinette où la femme tente de se suicider mais se fait bien sûr sauver par l’homme. D’accord, c’est choupinet si on est d’une humeur surréalistement romantique. Et cette fin rose et improbable, non, je n’ai pas accroché…
Avortement au temps de la Roumanie communiste, dans les années 1980. Un énorme coup de cœur pour ce film se déroulant sur une journée… éprouvante évidemment. Une jeune fille qui aide son amie à avorter illégalement, une réflexion sur les limites de l’amitié, un reflet de la société et de l’économie roumaines de l’époque (pour autant que j’en sache), sans aucun temps mort malgré le rythme lent, entre les scènes pénibles et de souffrance et les dîners de famille où les gens semblent veulent jouer à « Qui est le plus lourd et intimidant ? ».